microphone

Blogs

Santé Mentale

Mothica trouve récupération et créativité dans Blue Hour

Posted by Cassandra Popescu on November 29, 2019
Mothica promo photo

Mothica est le projet audiovisuel de McKenzie Ellis. Comme un papillon de nuit, nocturne, mais attiré par la lumière, ses paroles marient jeux de mots astucieux et expériences de vie intimes et souvent sombres. Alors qu’elle se prépare à lancer son prochain album, Blue Hour, elle est prête à partager son histoire avec ceux et celles qui ont besoin de l’entendre.

 

Nous avons rencontré Mothica pour discuter de la façon dont la musique l’aide à traverser les moments sombres, de comment la sobriété alimente sa créativité, et de ce que nous pouvons faire pour être de meilleurs alliés pour ceux qui font face à des défis en santé mentale.

 

Qu’est-ce que « Blue Hour » veut dire pour vous?

 

C’est le phénomène physique où le ciel, tout juste après le coucher du soleil et avant le lever du soleil, est rempli d’une lumière bleutée. C’est une phrase que j’avais dans mes notes « idées de titres de chansons » depuis des années, mais je ne sais pas quand je l’ai entendue pour la première fois. Faire l’expérience de l’heure bleue est très surréel et inspirant. J’aime l’aspect cinématographique de ce bref moment.

 

Qu’elle était l’inspiration de nommer votre album « Blue Hour »?

 

Je crois que je suis attiré par à quel point c’est temporaire, puis c’est une transition de la nuit au jour, ce qui reflète la transition que je vis actuellement. Par rapport à ma dépression et à la dépendance, j’ai l’impression de vivre un changement drastique autour de moi, alors le titre était approprié.

 

Qu’est-ce que vous espérez que les auditeurs retiendront du nouvel album?

 

J’espère qu’ils se sentiront connectés à moi à travers nos expériences communes. J’espère qu’ils se sentiront écoutés et soutenus. Et même s’ils ne s’identifient pas au sujet, j’espère qu’ils se sentiront inspirés.

 

Comment écrire des chansons vous aide dans votre relation avec la santé mentale?

 

En grandissant, l’idée d’être musicienne ne m’a jamais traversé l’esprit, car c’était quelque chose de si sacré et privé pour moi. J’ai perdu un peu de ma passion pour la composition de musique quand j’ai commencé à essayer d’en faire ma carrière à temps plein, mais tout a changé quand j’ai essayé de devenir sobre. Soudainement, mon cœur s’est ouvert et j’ai vraiment l’impression que j’avais BESOIN d’être en studio pour extérioriser chaque émotion que je refoulais depuis si longtemps.

 

Qu’est-ce qui a mené au premier pas pour demander de l’aide professionnelle?

 

J’ai vu de nombreux psychologues quand j’étais à l’école secondaire. Après l’université, je n’avais pas de psy, mais j’avais constamment des problèmes de santé reliés à ma dépression et ma consommation d’alcool, alors j’ai commencé à regarder des TED Talks à propos de la sobriété. Une des vidéos mentionnait un médicament pour les envies d’alcool et j’ai appelé une psychiatre que j’avais vue auparavant, et j’ai commencé à travailler avec elle.

 

Quels sont certains des défis auxquels vous avez fait face en demandant de l’aide?

 

Je crois que je suis assez bonne pour demander de l’aide, car je pense que je suis incroyablement consciente de mes faiblesses, et je veux m’assurer que les autres gens les entendent directement de la source! Le problème n’était pas de demander de l’aide aux autres, le problème était de me demander de l’aide à moi-même, si ça a du sens. Je blaguais toujours à propos de ma dépression ou de mon alcoolisme, mais je n’ai jamais rien fait pour les régler avant cette année. J’ai finalement trouvé la motivation de changer.

 

Que direz-vous aux autres qui ont des difficultés ou qui sont en rémission?

 

Parlez-en. Demandez des conseils à quelqu’un que vous admirez. Concentrez-vous sur le jour, le moment ou la seconde. C’est si facile pour notre cerveau de transformer les situations en condamnations à mort. Soyez indulgents avec vous-même, car avec la maladie mentale et la dépendance, seulement sortir du lit et demeurer sobre est un énorme exploit. Quelque chose qui m’a aidé, et qui peut sembler morose d’emblée, est de savoir que rien en dehors de moi n’allait « guérir » ma pensée. Obtenir la voiture, l’amoureux, l’emploi, la maison, les souliers — rien de cela ne va vous faire vous sentir entière. Il y aura toujours une autre chose que vous désirez. Comprendre ça m’a enlevé beaucoup de pression, et maintenant, je peux me concentrer sur être gentille et créer des choses dont je suis fière sans m’inquiéter du résultat.

 

Comment une personne peut-elle être une alliée ou une bonne amie pour les individus qui font face à des défis en santé mentale?

 

Tout le monde gère ses démons différemment, alors je répondrai seulement pour moi : soyez doux, mais persistant. Répondez au téléphone. Écoutez sans jugement. Dites-le-moi si je suis froide ou blessante. Ne prenez pas mon silence occasionnel personnellement. Invitez-moi à des événements ou à prendre un café, afin que j’aie une raison de quitter la maison.

 

Mothica performera lors d’une vitrine au Drake Hotel à Toronto le 16 décembre en soutien à Unison.

 

Apprenez-en plus et achetez des billets ici :

www.mothica.com/tour

https://bit.ly/2OEI0KL

 

La nature narrative puissante de la musique peut vous aider à vous sentir moins seul, mais parfois, cela ne suffit pas. Unison est là pour notre communauté musicale lors de ces passages sombres. Si vous avez besoin de parler à quelqu’un, inscrivez-vous avec Unison pour recevoir de l’aide de conseillers certifiés via notre programme de services-conseils et de solutions en santé.

 

Appelez au 1-855-9UNISON pour recevoir de l’aide gratuitement aujourd’hui.