microphone

Blogs

Bien-être

Surmonter le syndrome de l’imposteur

Posted by Roo Kailey on September 16, 2020
Old man busking

Le syndrome de l’imposteur réfère à « un modèle de comportement où des personnes doutent de leurs propres réussites et ont souvent une peur persistante et souvent internalisée d’être exposées en tant qu’imposteurs ». Le syndrome de l’imposteur, c’est ne pas se sentir à sa place sur la scène qu’on où on s’était imaginé. C’est atteindre un grand objectif, se retourner et penser : « Je ne devrais pas être ici, quelqu’un va me dénoncer ».

 

Le syndrome de l’imposteur peut se manifester de nombreuses façons différentes. Les « imposteurs » souffrent d’insécurité chronique et d’un sentiment d’imposture intellectuelle qui annule tout sentiment de succès ou preuve externe de leur compétence. Ils semblent incapables d’internaliser leurs réussites, peu importe leur succès dans leur domaine.

 

Les personnes qui souffrent du syndrome de l’imposteur croient qu’ils doivent travailler plus fort pour atteindre le succès, plutôt que d’attribuer leur succès à leur propre talent naturel. Ils font le double du travail de leurs pairs afin de prouver qu’ils méritent d’être là. Le résultat? Une vie au travail rongée par l’anxiété, l’épuisement, et potentiellement même un surmenage professionnel majeur.

 

Autoréflexion – La première étape pour surmonter le syndrome de l’imposteur est d’admettre qu’on souffre du syndrome de l’imposteur. Cela peut commencer par seulement donner un nom à vos émotions. Demandez-vous : « Pourquoi est-ce que je doute de moi-même? » Tentez d’identifier pourquoi vous avez le sentiment de ne pas être à la hauteur. Simplement reconnaître vos comportements peut aider à les minimiser afin de se réinitialiser et de se reconcentrer avec confiance.

 

Bâtir un système de soutien – La solitude peut amplifier le syndrome de l’imposteur, alors contrez-la en créant des liens avec des gens. Il n’y a rien de plus réconfortant que de connaître des personnes qui ressentent la même chose que vous et qui font face aux mêmes problèmes. Le syndrome de l’imposteur nous éloigne de notre communauté et nous fait sentir que c’est nous contre nos pairs. Cela ne devrait pas être le cas. La communauté musicale est une collectivité, et il est important de savoir que vous n’êtes pas seul. Avoir des amis autour de vous qui vous soutiennent — pour vous écouter vous défouler, vous aider à résoudre un problème, ou juste vous donner une tape dans le dos — peut faire toute la différence au monde lorsque vous traversez des moments difficiles.

 

Soyez tendre avec vous-même — Rappelez-vous que vous avez le droit de faire de petites erreurs occasionnellement et pardonnez-vous. N’oubliez pas de vous féliciter lorsque vous réussissez les choses importantes.

 

Dites oui aux nouvelles opportunités – Il est impossible de dire « oui » à tout, surtout si vous êtes stressé ou fatigué. Mais il est trop commun pour les gens ayant le syndrome de l’imposteur de refuser des opportunités professionnelles parce qu’ils ne croient pas faire du bon travail. Faire de nouvelles tâches et être performant peut vous ouvrir beaucoup de portes. Ne laissez pas votre imposteur intérieur refuser des opportunités ayant le potentiel de changer la donne en vous aidant à apprendre, à grandir et à faire avancer votre carrière.

 

Alors ensemble, redéfinissons le syndrome de l’imposteur — pas en tant que condition invalidante, mais en tant que force. Chacun peut se sentir comme un imposteur dans son propre monde. Cela se manifeste de différentes façons et à différents moments, mais c’est profondément enraciné dans le fait que nous sommes orientés vers la réussite, et que nous tentons de réaliser nos plus grands rêves. Cela peut être associé à de belles choses, comme avoir soif d’évolution et d’exploits. Cela est toujours accompagné d’incertitude, mais ne la laissez pas vous contrôler avant même de commencer.